J’ai lancé mon cabinet de recrutement en informatique

Juin 8, 2022

Il était une fois dans un pays fort lointain… Ah non ! C’est vraiment ici et aujourd’hui que ça se passe… C’est l’histoire de Chaffa Zaroui qui a lancé Fidès, son cabinet de recrutement en informatique pour le secteur financier au Luxembourg. On vous la présente ?

En un mot…

Pour toi, être entrepreneur.e, c’est avant tout… La liberté !
L’avantage principal d’être entrepreneur.e ? Etre libre de mes choix et les assumer. L’inconvénient principal d’être entrepreneur.e ? Gare au workaholisme !

Chaffa, qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

Avec Fidès, le cabinet de recrutement en IT (pour informatique) que j’ai créé début 2020, ma mission est de trouver les meilleurs match pour satisfaire les attentes de mes client.e.s (banques privées et fintech) et pour répondre aux besoins de mes candidat.e.s. Je mets tout en œuvre pour que ça fonctionne sur le long terme, avec le plus haut degré de confiance, bien-être et productivité !

En fait, c’est comme ça que je fonctionne moi aussi. Que ce soit dans ma vie professionnelle ou privée, j’aime que tout ce que j’entreprends soit d’une utilité concrète et porte ses fruits. D’ailleurs, quelque chose qui ne pousse pas meurt…

Maman de deux jeunes enfants, passionnée par mon travail mais aussi de littérature, mon temps est précieux. Plus ça va et plus je suis sélective. Je me donne à fond dans tout ce que je fais et je n’en attends pas moins en retour !

Pourquoi avoir choisi le secteur du recrutement en IT ?

Par pragmatisme : mes expériences professionnelles, mon réseau, mon expertise en ressources humaines (dans la banque) et ma connaissance du monde de la consultance en IT m’ont naturellement guidée. J’avais toutes les qualifications et expériences requises pour lancer mon activité.

Le lancement

Lors d’un entretien d’embauche en 2016, le CEO de la société de conseil dans laquelle je candidatais m’a posé la fameuse question « Où vous voyez-vous dans cinq ans ? » j’ai répondu du tac au tac « J’aurai lancé ma boite. » C’est une anecdote cocasse quand j’y repense… culottée même ! Mais ça fait partie de ma personnalité : quand je suis sûre de moi, je fonce !

Et puis, l’idée a fait son chemin. Fidès a commencé à mûrir à partir de 2018 pour voir le jour le 2 janvier 2020. J’ai opté pour le statut de SARL-s car c’était le plus pertinent dans mon cas. Et puis, contrairement à ce que d’autres peuvent penser, je n’ai eu aucune crainte de paraître illégitime. A mes yeux, la forme juridique importe peu au niveau réputationnel, contrairement aux chiffres qui parlent d’eux-mêmes.

Recommanderais-tu à de futur.e.s entrepreneur.e.s de se faire accompagner dans le lancement de leur activité ?

Se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est un projet où tu es seul.e. Alors oui, c’est vraiment chouette d’avoir quelqu’un avec qui partager tes avancées, tes doutes, tes questionnements etc. en toute confiance. En outre, le monde de l’entrepreneuriat, ça s’apprend. L’écosystème entrepreneurial du Luxembourg est un univers en soi à découvrir. Cela permet aussi de déconstruire des idées préconçues.

Comment cela a-t-il fait évoluer ton projet ?

Me faire accompagner par nyuko m’a permis d’affiner mon offre en cernant mieux mes besoins et ceux du marché. En d’autres termes, mon champ était trop large au départ. Mon coach m’a conseillée et convaincue de me placer sur un marché de niche en réunissant l’IT et la finance. Ce que j’ai fait et qui porte objectivement ses fruits.

Les débuts de Fidès, seule ou en équipe ?

Au tout départ, j’ai pensé à m’associer car je crois profondément à la force de l’intelligence collective et j’ai besoin d’être challengée. Mais j’ai finalement décidé de me lancer seule. J’ai installé mon cabinet à Silversquare Luxembourg et m’en félicite encore ! C’est un environnement qui m’est très précieux. J’ai pu y rencontrer des personnes qui me challengent et avec qui j’ai noué de solides relations.

Mais ma conviction que l’intelligence collective croît avec la diversité ne s’amenuit pas pour autant… Une première nouvelle recrue m’a rejoint en octobre 2021 et le cabinet va encore s’agrandir puisqu’une nouvelle embauche est prévue, avec un profil anglophone cette fois.

Comment rentres-tu en contact avec tes client.e.s ?

Par mon réseau essentiellement. Je passe toujours par mon réseau en premier et le mets à disposition de mes client.e.s. Quant aux candidat.e.s, ils ou elles me contactent directement. Je ne publie jamais d’offre en ligne. Grâce à mon expérience de plus de dix ans au Grand-duché, je bénéficie d’un excellent réseau d’informaticien.ne.s et d’une confiance acquise au fil du temps. Le bouche-à-oreille est central…

Et puis, LinkedIn est le canal d’acquisition client qui marche le mieux pour moi. J’ai également un site web que je développe d’ailleurs actuellement.

Tu as choisi le haut-de-gamme comme élément différenciateur ?

Exactement. Mes services sont hautement qualitatifs. J’ai un réel intérêt pour mes client.e.s. Je ne suis pas une prestataire mais une partenaire. Leurs enjeux sont les miens.

Le marché du recrutement IT est traditionnellement construit sur une stratégie de volume. Pour me différencier et parce que c’est aligné avec mes valeurs, j’ai pour ma part fait le pari de miser sur la qualité. Fidès propose une phase d’analyse bien plus poussée que ce qui est fait sur le marché. Je vais à la rencontre des équipes et m’imprègne de la culture de l’entreprise, je me familiarise avec l’environnement pour m’assurer de placer le ou la candidat.e qui pourra y apporter la meilleure plus-value et s’y épanouir sur la durée…

Du point de vue des candidat.e.s, j’effectue une évaluation complète et rédige un dossier de compétences. Il faut aussi se rendre compte que changer de travail n’est pas une chose facile, ce n’est pas anodin. Je veille donc à accompagner mes candidat.e.s après la signature du contrat et à long terme. Cela passe entre autres par un entretien d’intégration 2 mois après le démarrage du/de la candidat.e.

Quelles bonnes pratiques recommandes-tu pour prospecter et démarcher ?

J’utilise les compétences que j’ai acquises en consulting et les applique au recrutement. Les éléments clés sont le relationnel, l’humain, l’analyse de la demande des client.e.s et la compréhension des motivations et attentes des candidat.e.s.

Dans ce secteur bien précis, il est essentiel de comprendre les processus de recrutement de mes prospects. Il existe deux cas de figure : soit le métier IT est ma porte d’entrée et les responsables IT me recommandent au service RH dans un deuxième temps ; soit c’est l’inverse, je suis d’abord en contact avec le service RH et vais ensuite convaincre les responsables IT. Saisir cette nuance dès le début guide toute mon approche. A noter que mes interlocuteurs privilégiés sont toujours les personnes des ressources humaines.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ?

Oui ! Je n’ai pas peur des chiffres, j’ai besoin de les maîtriser. C’est vital de savoir piloter la partie financière, de savoir construire un modèle économique pérenne…

Dans mon cas, la niche sur laquelle je me suis positionnée en proposant des services haut-de-gamme fait ma force. Et puis, les règles établies pour la rémunération dans mon secteur m’ont aussi aidées à cadrer mon modèle économique puisque Fidès touche un pourcentage défini du salaire annuel de la personne qu’elle a placée.

Une méthode de gestion à partager ?

Je ne me laisse jamais dépasser. Pour gérer tout ce que je dois faire au quotidien, j’ai développé une gestion des priorités basée sur le concept du « business first » : je m’attelle aux tâches facturables en premier.

Comment gères-tu l’équilibre entre ta vie professionnelle et ta vie personnelle ?

J’ai une chance précieuse : une grande stabilité côté vie personnelle. C’est extrêmement important d’être bien entourée et je dois dire que je le suis grâce à ma famille et mes proches… J’ai besoin de faire pas mal de sport aussi, de me défouler. Cela m’a toujours beaucoup aidée.

Si tu n’avais qu’un seul conseil à donner à de futur.e.s entrepreneur.e.s, ce serait…
Faites-vous confiance !

 

Interview  » Je me suis lancée  » réalisée par Delphine Anzevui disponible sur le site : https://meetanentrepreneur.lu/jai-lance-mon-cabinet-de-recrutement-en-informatique/

0 commentaires

Dans la même catégorie

Chasseuse de perles rares

Chasseuse de perles rares

C’est l’histoire de Chaffa Zaroui qui a lancé Fidès, son cabinet de recrutement en informatique pour le secteur financier au Luxembourg. On vous la présente ?

Présentation de Fidès Executive Partner

Présentation de Fidès Executive Partner

Fidès Executive Partner est un cabinet de recrutement IT qui aspire à un nouveau mode de relation avec ses clients et ses candidats. Nous croyons...